Music

De La Beat: Un cœur à cœur avec le groupe musical

De La Beat

Music Interview

Fussy Tongue rencontre le groupe musical De La Beat pour un tête-à-tête exclusif.

De La Beat : Le nom, le son

Q: D’où vient De la Beat, le nom du groupe, et quel est son rapport avec votre son ?

De La Beat : De La Beat est le nom du groupe qui a comme sous-titre, inhérent donc au concept du logo, rythme cardiaque musical.

Rythme cardiaque musical représente le rythme contaminé par la musique house, soul, funk, l’urban et le lofi.

Un mix qui bat le rythme, à différents intervalles, comme le fait le cœur.

Les contaminations sont à la base de ce projet.

Q : Si vous deviez résumer qui vous êtes et ce que vous faites, comment le feriez-vous ?

De La Beat : Un organisme qui connaît les vibrations de la musique house et les sons mélancoliques du lo fi, le rythme de l’acid jazz et de la soul. Le projet de la beat est né avec l’intention de produire des morceaux house avec une saveur lo fi et funky. En français et en anglais.

Q: Un de vos morceaux par lequel commencer...

De La Beat :  Le joli projet avec Klubasic, My Body, sera sur Spotify, soundcloud, et Traxsource, et, d’ici peu, également sur Tik Tok et YouTube.

 

De La Beat : Auteurs ou interprètes ?

Q – Ecrivez-vous vos chansons ou êtes-vous juste interprètes ?

De La Beat : Nous écrivons, encore et encore. Paroles, musique, mélodie. Et puis nous adorons les collaborations. Il arrive donc que nous écrivions la musique et la mélodie, puis que nous fassions écrire les paroles. Ou l’inverse.

Par exemple, nous venons de terminer une chanson dont nous avons fait écrire les paroles par un auteur français de talent. Nous lui avons donné la direction. Il a créé un poème.

Q: Vos instruments ?

De La Beat : Piano, et tous les synthétiseurs virtuels de Cubase. Je joue du piano, même si, à bien y réfléchir, avec les séquenceurs actuels, chaque piste a son propre instrument. Voilà pourquoi avec mon clavier, j’arrive à jouer de la basse, du synthé, de la batterie, etc…

Et puis, pour d’autres morceaux, nous collaborons avec des musiciens qui jouent en live.

Mr Michael a une prédilection pour les instruments de club. Tables de mixage, consoles, contrôleurs et sampleurs.

Bien que nous aimions l’analogique, nous ne manquons pas d’instruments tels que le moog et le juno.

Musiciens et Étudiants de musique

Q: Autodidactes ou études de la musique pour vous et que recommandez-vous ?

De La Beat : Michael est un DJ autodidacte qui a utilisé comme référence la constance et l’étude des différents instruments.

J’ai étudié la musique classique et je joue du piano depuis l’âge de 15 ans. Plus tard, j’ai donné libre cours à mon désir de découvrir le jazz et l’acid jazz. Le passage à la house s’est fait presque naturellement.

Ce qui est certain, c’est que la musique est une question d’émotion, mais surtout de discipline.

Inspirations

Q: Quel(le)(s) musicien(ne)(s) vous a/ont donné envie de faire de la musique ?

De La Beat : Tous ceux que nous aimons. Keytranada, Hocus Pocus, Lenny Kravitz et Incognito ont réussi, avec leur musique, à pénétrer les cordes les plus profondes du système sanguin. Ce sont des rythmes qui nous font nous redresser, bouger la tête et nous exclamer à chaque fois “super ! “

Q– Y a-t-il quelque part un peu de psychology dans le choix d’expression musicale, comme si vos deux passions, musique et psychologie, créer et partager, devenaient une dans vos productions musicales ?

De La Beat : Quelle bonne question ! Quand j’ai opté pour des études de psychologie à la fac, je l’ai fait car les émotions m’intéressaient. J’ai toujours été fasciné par l’intelligence émotive. J’aime écouter. Ressentir. Et je dois dire que lorsque j’utilise le terme “immersif” dans la musique, c’est parce qu’elle nous fait plonger en plein dans nos émotions. Et bizarrement, ceux qui l’écoutent aussi plongent dans les mêmes limbes. C’est comme se retrouver dans un courant interminable, qui non seulement appartient à moi-même, mais aussi à ceux qui participent à mes créations.

Quelqu’un a dit que quand on regarde un tableau, on tombe dans les émotions de celui qui l’a peint.

Voilà. Idem pour la musique.

Et si on en est conscient, on a une sacrée chance dans la vie. Parce que c’est comme vivre deux fois.

Oui. La psychologie fait, selon moi, partie du processus créatif.

Seuls ou accompagnés ?

Q : Label ou indépendants?

De La Beat : Klubasic est le label italien indépendant qui a choisi de publier notre morceau. Il fait partie des labels italiens les plus prometteurs et compétents du moment. Des noms comme Enzo Veronese et Antonio Mastromauro sont très significatifs dans le monde de la musique club.

Ou plutôt Klub, et non pas club, compte tenu de son inspiration européenne. Basic, en revanche, se rapporte au style, à la fondation, à l’âme originelle de la musique de club.

Klubasic records a pour objectif d’abriter toute la filière d’une production discographique, c’est pourquoi il est aussi société d’éditions discographiques.

Parmi les différents morceaux ayant percé avec le label, rappelons Qubiko — Levante, enregistré pendant le confinement, et qui a été joué partout.

Q. Quelques-uns/unes de vos collaborateurs-trices et pourquoi vous les avez choisis

De La Beat : Nous n’avons pas de collaborateurs mais plusieurs partenaires.

Nous avons réalisé avec le duo jonk e Spook, nom célèbre dans le milieu de la house music, une version du titre My Body.

Avec de nombreux autres musiciens, chanteurs et producteurs français ou étrangers, nous créons une synergie partant du principe que la musique est un concept de Partage.

Voilà pourquoi My Body a été également chantée par la superbe voix d’une artiste argentine, avec laquelle nous tournons un clip. Ou les paroles de la chanson «  Mon Paris » écrites par un poète talentueux que j’aime beaucoup : Yohan Moignet.

Tout cela englobe donc Argentine, France, Philippines, Italie, Allemagne, Afrique du Sud.

Et n’oublions pas le grand travail de notre interlocutrice référente en France, Aurélie Annouiller, chargée d’une section de service de presse.

Et nous l’avons choisie non seulement pour ses compétences, mais aussi pour la grande passion, empathie et énergie qu’elle dégage.

Bref, notre amour pour le rythme cardiaque musical ne fait que s’amplifier au contact de ceux avec qui nous partageons le même état d’esprit.

Trouvez De La Beat sur https://www.delabeat.com

Merci !